dimanche 25 juin 2017

En route vers Donetsk !

Publié initialement sur le blog "Soutien à la rébellion du Donbass" le 25 juin 2017


Dans un article précédent la venue d'élus français dans le Donbass avaient été annoncée. Ils sont aujourd'hui sur la route entre Moscou et Donetsk tandis que leur initiative commence à faire des vagues sur les réseaux sociaux...

Moscou
Les élus de Provence, Hubert Fayard, Christiane Pujol et Christian Borelli, avec Marc Pujol après un transit à Moscou s'embarquent aujourd'hui vers Donetsk via Rostov sur le Don, la ville régionale russe frontalière au Donbass.

Dans la capitale moscovite  la délégation française a eu l'occasion et le privilège de rencontrer des acteurs de la vie politique russe, parmi lesquels Natalia Poklonskaya, députée de Crimée à la Douma, et Daria Sharova, secrétaire internationale de "Young Guard of united Russia".

Christian Borelli,
Christiane Pujol
et Hubert Fayard
Cette première délégation d'élus français dans le Donbass (venus bien sûr à titre personnel) est importante car elle apporte un regard libre de français responsables sur la crise européenne majeure qui fait rage dans cette région géostratégique majeure entre Eurasie et Occident  et dont les enjeux dépassent très largement l'horizon de ses terrils bombardés..

Ce projet réalisé en partenariat avec l'équipe française de Novorossiya Today (Svetlana Kissileva et moi-même) et le Ministère des Affaires Etrangères de Donetsk est la concrétisation d'un travail entamé depuis 2 ans avec des personnes qui en France, dans le Donbass et en Russie sont attentives au destin de l'Europe et conscientes de l'importance de le construire dans une harmonie des relations Est-Ouest dont l'amitié franco-russe est certainement la clef de voûte la plus importante !


De tout coeur, je souhaite la bienvenue à Christiane, Hubert, Christian et Marc au coeur de la belle cité libre et rebelle de Donetsk !

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya

Pour plus d'information sur cette délégation voir le lien suivant : Des élus français dans le Donbass

Hubert Fayard et Daria Sharova

 Rencontre avec Natalia Poklonskaya, la députée de Crimée à la Douma

Christiane Pujol et Natalia Poklonskaya

avec Natalia Poklonskaya,

Quittant Moscou en avion le 24 juin en fin de matinée, les français sont arrivés à Rostov sur le Don où ils ont été pris en charge par une équipe du Ministère des Affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk, venue les accueillir et les accompagner jusqu'à Donetsk. 


Passage de la frontière et formalités douanières au poste de Uspenka, dans le Sud de la république populaire de Donetsk, puis trajet vers Donetsk en bouclant par le Nord Est pour aborder loin de la ligne de front le bastion républicain par sa ville limitrophe de Makeevka,

Arrivée à Donetsk la délégation française, renforcée par Emmanuel Leroy, son épouse ainsi que Kris Roman est accueillie par Svetlana Kissileva et Elena Sydorova, Anna Ilyasova Philippe Calfine et moi même La présentation du programme et pour certains les retrouvailles vont être suivies d'un repas célébrant l'amitié franco-russe...


Au cours du repas, la convivialité et la bonne humeur prennent rapidement le pas, enrichies par la lecture des tweets hystériques pro-ukrops reçus par Hubert Fayard qui découvre hilare qu'il est un "illégal",  un "bandit", venu soutenir le massacre des tatars en Crimée et les terroristes de Poutine... 


Des réseaux sociaux en émoi et moi et moi moi moi !

En effet, l'annonce de cette venue d'élus français dans le Donbass provoque sur les réseaux différentes réactions soit sympathiques et encourageantes, soit haineuses et scandalisées, reflétant la réalité d'un monde dont la pensée est systématiquement manichéenne et passionnelle, cherchant à tout prix à coller des étiquettes caricaturales sur le dos des acteurs ou des observateurs de l'Histoire en marche...

Depuis 1 semaine, de nombreux témoignages de reconnaissance sont envoyés à nos compatriotes qui ont fait la démarche courageuse de venir sous les feux des projecteurs visiter le Donbass en guerre, nous assistons également à un déferlement de critiques haineuses émanant de la nébuleuse hystérisée des "Euromaïdan" et autres psychos de la tribus des ukropithèques de leur aficionados français De fait ces réactions sont plutôt positives car elles prouvent que cette visite dérange car elle va briser la doxa propagandiste qui prétend à longueur de ses commentaires insipides que la population du Donbass est prise en otage par des terroristes pro-russes enivrés dans des villes aux magasins fermés où patrouillent des milliers de soldats russes traquant les dissidents pour les trainer devant des poteaux d'exécution etc etc...

"Qu'on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L'essentiel, c'est qu'on parle de de moi !" répondait avec humour le journaliste d'origine russe Léon Zitrone à ses détracteurs et calomniateurs...

Cette démarche d'élus français s'inscrit dans une volonté de libérer la Vérité et d'engager  au delà de tout engagement politique des relations entre la population du Donbass et celle de France dont les yeux et les oreilles sont occultés par une propagande de guerre qui ne veut pas montrer les conséquences dramatiques de la stratégie criminelle occidentale engagée en Ukraine. Car derrière les harangues politiques des uns et des autres ou les fracas des combats dans les tranchées, il y a les pleurs des enfants terrés dans les caves et les mains tremblantes des grands mères qui tentent de se réchauffer sous le toit crevé de leur maison bombardé... 

Ayant discuté avec ces femmes et ces hommes venus de France, et de Belgique et dont je ne partage pas forcément les idées politiques, je peux affirmer soutenir leur démarche sans l'ombre d'une hésitation car elle est guidée par de hauts sentiments humanistes et animée par un courage et une intelligence de coeur, qui malheureusement sont devenus rares dans notre Occident venal soumis à la dictature de la marchandise et la corruption d'un pouvoir amoral.

Ce premier contact est un rayon de soleil qui dans l'obscurité de cette guerre cachée inonde de lumière la fleur de l'espérance qui est gardée ici dans le coeurs de chacun...



Erwan Castel, volontaire en Novorossiya




Rappel des principales initiatives d'occidentaux dans le Donbass et en Crimée 
(en dehors des volontaires et journalistes)


  • En Février 2015, une délégation du parti allemand Die Linke a visité occupée Donetsk et a rencontré le dirigeant russe installé de « DNR » Aleksandr Zakharchenko.
  • En Juillet 2015, dix législateurs français visités ont occupé la Crimée. Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré qu'il est « choqué » par ceux qui visite parce qu'elle violait le « droit international » et « pourrait être utilisé par ceux qui justifient les prétentions de la Russie à la péninsule. »
  • En janvier 2016, Jacques Clostermann, membre du parti Mon Pays la France, Jean-Josy Bousquet, juriste, président des avocats de la Ligue des Droits de l’Homme viennent visiter le Donbass et la ligne de front pour rendre compte des crimes de guerre commis contre la population civile.
  • En Mars 2016, Christian Estrosi, chef de la région française de Provence-Alpes-Côte d'Azur et maire de Nice, a appelé la ville de Crimée de Yalta comme appartenant à la Fédération de Russie et signé une lettre d'intention et le renouvellement des relations amicales avec Yalta.
  • En Juillet 2016, onze députés français ont visité la Crimée, six d'entre eux ont voyagé dans la région occupée par an auparavant.
  • En Octobre 2016, une délégation italienne composée de 18 hommes politiques et hommes d' affaires a visité la Crimée annexe . La partie politique de la délégation était largement représentée par les politiciens régionaux des partis d' extrême droite, mais la délégation a également présenté un homme politique du parti populiste de gauche alternative libre (Alternativa Libera).
  • En avril et mai 2017, Pierre Malinowski, archéologue et attaché parlementaire européen vient à Donetsk, présenter son travail, rencontrer les autorités républicaines et témoigner de la situation dans le Donbass.
  • En mai 2017, le député européen italien, Eleonora Forenza (Parti communiste Refondation) a visité une partie occupée de Luhansk Oblast pour la participation aux événements de la Journée mai.
  • En juin 2017, Arrivée de le 1ère délégation d'élus français venant à titre privé rencontrer les autorités et la population du Donbass à Donetsk.


La venue de le délégation française a été annoncée :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire