jeudi 17 août 2017

Le clin d'oeil de Vladimir Poutine

Une reconnaissance du Centre français de représentation 
de la République Populaire de Donetsk
sur le site présidentiel russe ! 


N'en déplaise aux rares français qui ont boudé l'événement en sacrifiant le devoir d'informer et la cause commune à des intérêts égoïstes et intrigants, l'ouverture du Centre de représentation officielle de la DNR en France continue malgré la léthargie estivale à faire son "bonhomme de chemin"  et prouve s'il en était besoin qu'il n'est pas un "effet d'annonce" mais une véritable synergie de travail au service de la Vérité et du peuple du Donbass.

Dès le premier mois, Hubert Fayard et son équipe se sont attelés à la préparation de l'inauguration du Centre de représentation qui aura lieu le 25 septembre prochain à Marseille en présence d'élus, de la presse mais aussi de représentants consulaires de la Fédération de Russie.

Des contacts ont été également réalisés tant dans le domaine politique que humanitaire avec des élus et des responsables d'Organisation Non Gouvernementale, un site internet a été construit et sécurisé, il sera prochainement mis en ligne. 

Mais surtout, des initiatives semblables sont nées également dans d'autres villes européennes, sous l'impulsion de citoyens qui ont exprimé leur désir de concrétiser également dans leur pays l'ouverture d'un dialogue avec le Donbass favorisant une meilleure compréhension et surtout le cheminement vers la paix qui est entravé par la propagande de guerre dominante.

Car ce que nous observons ici dans cet réseau fleurissant des centres de représentation officiels de la République Populaire de Donetsk, c'est avant tout une dynamique citoyenne européenne en faveur du dialogue entre les peuples et de la paix. En effet chaque centre se veut avant tout être une fenêtre ouverte sur ces territoires de Donetsk et Lugansk qui subissent, outre des bombardements quotidiens et un blocus économique menés par l'armée ukrainienne un véritable bâillon politico-médiatique. 
En effet, depuis 3 ans une propagande de guerre orchestrée par le mainstream médiatique occidental diabolise les populations et leur volonté séparatiste en les qualifiant de terroristes à la solde du Kremlin. 

Dans les missions principales attribuées aux centres de représentations, celle de provoquer des échanges d'informations et des dialogues entres les populations séparés par un nouveau rideau de fer est certainement la plus importante, afin que les citoyens occidentaux puissent par eux mêmes apprécier la réalité de la guerre mais aussi des ambitions et réalisations engagées par les Républiques populaires du Donbass.

Les gouvernements occidentaux qui ont imposés leurs objectifs militaro-industriels à l'Ukraine depuis 2014, par le coup d'Etat du Maïdan, doivent aujourd'hui entretenir une guerre à caractère génocidaire et une propagande de guerre russophobe pour justifier le maintien d'un régime totalitaire à Kiev au service de la finance internationale ainsi qu'une militarisation de l'Ukraine au profit de l'OTAN. 

Or, pour justifier cette hégémonie militaro-industrielle la ploutocratie mondialiste qui tient les commandes du pouvoir profond étasunien autant que de son gouverneur colonial outre-atlantique, l'Union Européenne, a besoin d'un bouc émissaire diabolisé : le Donbass et aussi d'une guerre qui n'en finit pas....

C'est pour libérer la Vérité et soutenir les femmes et les hommes du Donbass qui, sous les coups du bélier ukrainien, sont aux avants postes d'une Fédération de Russie attaquée économiquement et encerclée militairement, que les centres de représentation sont nés. 

Ces centres, comme celui qui ouvre ses portes à Marseille, incarnent l'espérance que la paix finisse par triompher grâce à l'amitié et la solidarité naturelles entre les peuples. La Russie quant à elle, fidèle à son histoire et sa diplomatie internationale fortes mais pacifiques, a salué cette initiative française menée entre par des citoyens élus de Provence des français du Donbass et les représentants du peuple du Donbass.

Ci après un article paru sur le site d'information du Président russe, le 17 juillet 2017 qui rend compte de cette ouverture du centre français de représentation de la RPD.

Erwan Castel, volontaire en Novorossiya



Source de l'article : le site "Président"


Les élus français ont ouvert un centre de représentation de la DNR

17 juillet 2017 

Cette annonce a été réalisée dans le cadre de la table ronde « L'Europe et la Russie: Droits de l'homme - Dialogue ouvert », qui s'est tenue au bureau des Nations Unies pour les droits de l'homme à Moscou.La table ronde a été suivie par le rédacteur en chef du média « Président »,  a été présidée par Andrey Tyunyaev le président du Conseil de coordination interrégional du MKPP


A Moscou, c'est donc au Bureau des Nations Unies pour les droits de l'homme que les élus français Hubert Fayard, Christian Borelli,  Christiane Pujol,et Marc Pujol ont fait part de leurs impressions au sujet d'un voyage réalisé à travers les territoires de Donbass.

Les modérateurs de la table ronde étaient Sergey Dvoryanov, président du club diplomatique international «amabilité», et Daria Sharov, chef de la direction internationale MGER.

« Nous n'avons trouvé pas de soldats russes. Se battent, la société civile et les citoyens de la République. Nous avons parlé avec les résidents, ce sont  vraiment des gens audacieux et intéressant », - a dit dans son discours Hubert Fayard.

Pour ce qui est de la restauration des relations russo-américaines, l'élu français a dit que lui et ses collègues regardé le film Oliver Stone « Poutine ». Cette réalisation, à son avis, va ouvrir les yeux de beaucoup de Français et de montrer la vraie image.


« Nous pouvons être amis avec les Américains et nos collègues russes », - a ajouté Fayard

« La visite des parlementaires français est un véritable tour de force politique qui peut sauver la vie de nombreux habitants de Donbass, qui sont soumis aujourd'hui à des actions génocidaires par les forces d'occupation Ukraine », - a déclaré Andrew Tyunyaev commentant le discours de Hubert Fayard



« Nous espérons que l'idée de l'ouverture de bureaux dans le DNI en France va vivre une concrétisation réelle. Ce sera une étape importante vers la fin de l'agression, » - a t-il ajouté.




*

*      *

Pour m'aider dans mon travail d'information

Ce blog est le troisième des 3 blogs que j'ai ouvert autour du soutien aux Républiques Populaires du Donbass, un travail d'information passionnant mais long et bénévole qui réclame votre soutien financier pour être réalisé et me permettre de vivre dans ce Donbass où je suis arrivé en janvier 2015 pour concrétiser mon engagement auprès de la population civile victime d'une guerre à caractère génocidaire lancée contre elle par les succubes occidentaux du Maïdan depuis avril 2014.

Vous pouvez envoyer vos dons sur le compte référencé ci après en n'omettant pas s'il vous plaît de mentionner le numéro référence à 10 chiffres qui figure au bas de ce Relevé d'Identité Bancaire dans la rubrique observation.

La moindre petite somme est ici la bienvenue, sachant qu'avec 10 euros une personne peut vivre décemment entre 4 et 5 jours, 

De plus, pour développer ce réseau d'information, en coordination avec les centres de représentation qui s'ouvrent dans plusieurs pays en ce moment, nous sommes plusieurs français a porter ici à Donetsk le projet d'une plateforme de communication commune : "La voix du Donbass". Ce projet repose notamment sur l'animation d'une web-radio dès que le matériel pourra être acheté et le fonctionnement financé.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire