mercredi 6 septembre 2017

Planning dernier trimestre 2017

Feuille de route du Centre de représentation en France 
de la République Populaire de Donetsk 


Après l'été 2017 qui aura vu la naissance en France du Centre de représentation officielle de la République Populaire de Donetsk, Hubert Fayard, son représentant honoraire, en coordination avec le Ministère des Affaires Etrangères de Donetsk mais aussi Svetlana Kissileva et Erwan Castel du département francophone de Novorossiya Today ont programmé un certains nombres d'actions pour le dernier trimestre de l'année visant à consolider, par des outils de communication, des actions et des échanges l'ouverture de cette fenêtre d'information mise à la disposition des citoyens de France et ceux du Donbass.


Septembre 2017 



Pour le 15 septembre, finalisation du site internet du Centre de Représentation de la RPD . Ce travail est réalisé par Hubert Fayard, l'équipe française de Donaetsk et le service informatique du Ministère des Affaires Etrangères de la RPD.
  • finalisation de la maquette
  • achat du nom de domaine 
  • maintenance du site 
  • alimentation du site en information et communiqués

Ce site internet qui va offrir au Centre de représentation une visibilité d'information étendue sera également modélisé pour être offert aux autres centres de représentation existants ou en cours de réalisation.  


Le 25 septembre à 16h30, inauguration officielle dans les salon du Novotel/Prado à Marseille du Centre de représentation de la RPD en France, cet événement a été annoncé dans un précédent article. Pour cette inauguration, plusieurs élus ont déjà répondu positivement à l'invitation, ainsi que le vice consul de Russie à Marseille, des médias locaux et nationaux. Une liaison skype avec Donetsk est prévue à cette occasion.

Octobre à Décembre 2017

Définition de plusieurs projets d'échanges et leurs calendriers entre la France et la RPD dans le domaine des relations économiques et commerciales.

Le 17 novembre 2017, à l'occasion de la journée internationale des étudiants, ouverture d'une série de téléconférences entre des étudiants de Donetsk et des étudiants de France.

Début novembre 2017, deuxième voyage de membres du Centre de représentation à Donetsk, emmenés par Hubert Fayard.

Les 10 et 19 décembre 2017, à l'occasion des prochaines vacances scolaires de fin d'années, échanges de cartes de voeux entre des élèves de la République Populaire de Donetsk et ceux de la république française.


Cette liste d'actions n'est pas arrêtée, car d'autres projets et contacts se font connaître chaque semaine auprès des animateurs et représentants de cette plateforme d'échanges initiée par le Ministère des Affaires Etrangères et les soutiens français mobilisés autour de Hubert Fayard.

Déjà plusieurs voix bellicistes se sont élevées contre cette dynamique pacifique lancée entre France et Donbass, crachant un venin aussi haineux que stupide, arguant par exemple du prétexte que les "Républiques Populaires de Donetsk et Lugansk n'existent pas" quand elles ne dénoncent pas carrément "l'ouverture d'une organisation terroriste en France". 

Ces individus, qui hier applaudissaient au référendum illégal du Kosovo ou au bombardement de la Libye et rejettent aujourd'hui le référendum de Crimée et le droit aux populations du Donbass de se défendre contre l'agression militaire de Kiev n'ont peur ni de l'incohérence ni du ridicule. Leurs positionnements politiques, louvoyant entre tous les principes moraux ou politiques ne sont pas plus dictés par le respect des peuples et  de leur "le droit à disposer d'eux-mêmes" que d'une volonté diplomatique œuvrant en priorité pour la paix. Ces individus qui adulent l'Arabie Saoudite et conchient le Vénézuéla n'agissent qu'en fonction d'intérêts militaro-industriels qui agitent les bannières dogmatiques de la "démocratie" et des "droits de l'homme" et qu'ils sont les premiers à bafouer.  
Sacrifiant les peuples et la paix sur l'autel des guerres ces donneurs de leçons considèrent ces dernières avant tout comme un business lucratif avant que d'être un drame humain (qui de toute façon de ne les concerne pas).
N'en déplaise à tous ces excités du bulbe (qui soutiennent par ailleurs des organisations finançant des bataillons spéciaux ukrainiens comme Azov, que même le congrès américain a qualifié de néo-nazis), le centre français de représentation officielle de la RPD n'a pas pour objectif de jeter de l'huile sur le feu d'une guerre qui ravage et divise assez le Donbass et l'Europe mais au contraire de créer un portail d'échanges entre des populations européennes et eurasiatiques qui sont écartelées par cette tectonique géopolitique violente.

Comme vous pouvez le constater dans les actions définies ci-dessus par le Ministère des Affaires Etrangères de la RPD et Hubert Fayard, son représentant honoraire en France, il s'agit de projets d'échanges socio-culturels dont l'intention est de nouer un dialogue libre et authentique entre les populations. Car si la République Populaire de Donetsk n'est pas (encore) reconnue officiellement sur le plan international, en revanche les femmes et les hommes qui la composent et la représentent existent bien réellement autant que leurs terrils et leurs maisons, leurs écoles et leurs rivières, et ils aspirent, comme tout être humain à un respect de leur identité et à la reconnaissance de leur existence.

A l'heure où un nouveau chapitre de cette crise majeure européenne va s'ouvrir, le Centre de représentation de la RPD propose donc d'apporter modestement en France, pays garant des "Accords de Minsk", une pierre à ce dialogue entre les peuples qui reste le socle mais aussi le moteur nécessaire à toute négociation de paix difficile.

Erwan Castel, volontaire en République Populaire de Donetsk



Si vous désirez contacter Monsieur Hubert Fayard , merci d'adresser votre mail à :

1 commentaire: